Veillée Funèbre de Guy Fossy 2002…

La position couchée et enfouie, que j’occupais pendant cette veillée funèbre m’a empêché de la voir dans de bonnes conditions.
A part le plafond, je n’ai qu’une vague idée du décor. C’était un plafond sans intérêt notoire, en tout cas, pas celui d’une église.
Il y avait évidemment un cercueil … puisque j’étais dedans.
Il me semble qu’il y avait quelques tentures noires, mais je ne saurais l’affirmer avec certitude. Elles étaient peut-être rouges, ou vertes. Non… pas vertes. Il n’y avait d’ailleurs peut-être pas de tentures du tout. Elles ne sont, peut-être, dans ma mémoire, que l’expression de mes fantasmes.
Quant aux participants, s’ils étaient, bien sûr, plusieurs, je ne saurais en dire le nombre.
La seule chose dont je me souvienne est qu’apparemment, chacun d’eux tenait un cierge, allumé, dans la main.
Au début, je crois qu’il y avait de la musique, pas très gaie, on s’en doute. Peut-être pas seulement au début, mais au milieu, ou à d’autres moments, je ne sais plus. Mais à la fin, oui, j’en suis certain.
Par contre, j’entendais parfaitement ce qui se disait, et mille propos se sont incrustés dans ma mémoire, s’y sont accrochés.
Aujourd’hui encore, je suis capable de les réciter par cœur. Dans l’ordre. Guy Foissy

Mise en Scène : Daniel Jové
Distribution :
      Julia Saboul-Beck
      Rémy Drouot
      Sandra Da Barroca
      Mathilde Bessin
      Juliette Porret
      Jean-Philippe Hudry
      Marlène Peyrot
      Jessica Jacquemin
Affiche : Joëlle Sylvestre
Sons : Meidhi Bouabib
Photos : Paul Reydet
Régies : Marie Drouot et/ou Nicolas Pointet