One Zero Show de Denis Guedj 2003…

En mathématique, il y a des coups de théâtre. « Je le vois mais je ne le crois pas », écrivit Georges Cantor à son ami Richard Dedekind, lorsque, à la stupéfaction unanime des mathématiciens et à la sienne propre, il démontra qu’il y a autant de points dans le coté d’un carre que dans le carré tout entier. Dans le carré y compris les cotés ! II venait d’établir qu’une ligne pouvait être aussi habitée qu’une surface ! Ce fut un véritable coup de théâtre, Qui résonne encore. Faut-il beaucoup se forcer pour faire « jouer » les concepts ? Beaucoup les forcer pour leur faire jouer les drames théoriques qui nourrissent cette discipline représentée si souvent comme froidement abstraite, dénuée de sens et de tensions ?

Nombres, figures, structures, etc., s’offrent, si I’on veut bien les voir ainsi, comme les personnages de la geste mathématique. Acteurs non humains agissant dans I’espace théâtral. La poétique n’a rien a perdre a s’emparer des mathématiques. Les mathématiques non plus. Dans One Zéro Show, il s’agit de mettre, littéralement, en scène le « théâtre des opérations ».
                                                                              Denis Guedj

 
Mise en Scène : Daniel Jové
Distribution :
      Florence Sonnerat
      Juliette Porret
      Marlène Peyrot
      Marie Drouot
      Sandra Da Barroca
      Mathilde Bessin
      Julia Bessin
Sons : Jean-Yves Duverney
Photos : Paul Reydet
Régie Générale : Romain Maniglier
Régie Lumière : Yoann Molin
Régie Son : Lorène Blampey

Le spectacle a été sélectionné en 2004 pour Les rencontres du jeune théâtre Européen.